Retour à la liste

Lac St-Louis en folie

Lac St-Louis en folie

Publié le 18 juillet 2019

Le 24 heures de La Tuque

Le Lac St-Louis est un lac naturel et emblématique du centre-ville de La Tuque où la vie se la coule douce jusqu'à ce que Gaston Fortin s'en mêle. En juillet 1965, le monde entier aura les yeux tournés vers La Tuque. Durant plus de 15 ans, le 24 heures de La Tuque marquera une époque dont on se souviendra longtemps.

Gaston Fortin est un visionnaire. Dès 1964, l'homme d'affaires rêve de créer au Lac St-Louis un événement sportif d'envergure Bingo! Dès 1965, un marathon de nage professionnelle, Le 24 heures de La Tuque, voit le jour. On vient nombreux - et de loin - admirer l'endurance de nageurs de réputation mondiale. Commandité par la Brasserie Dow du Québec, le 24 heures devient vite l'événement festif à ne pas manquer.

Prépare-toi

Les semaines précédent l'événement, le Lac St-Louis se prépare à recevoir en grand: on bichonne les pelouses, on sort les flamands roses, on empile les chaises de parterre sur les perrons et on pique les tentes dans la cour, pour la visite. Pendant que le Pignon Rouge et l'Hôtel Windsor se refont une beauté, on allonge les inventaires dans le kiosque à patates de la rue de la Plage.

Accroche-toi

Durant une semaine, les festivités attirent les milliers de personnes. Adieu petite vie tranquille, bonjour le monde ! La frénésie atteint un paroxysme et les résidents sont contents. Au marathon de nage de 24 heures s'ajoutent des compétitions de toutes sortes: défilés, souque à la corde, course de canots, tournoi de balle, acrobaties des Snow Birds, vente-trottoir, etc. Pour les 25 000 festivaliers (dès 1969), y croiser des vedettes de la nage comme Herman Willemse, Abu Heif, Fascual Guerrero, Marwan Shidid, Nabil El Shazli et Claudio Plitt, c'est juste wow. Émerveillés les gamins du coin d'en reviennent pas, trouvant qu'on vient de bien loin pour se baigner dans un si petit lac.

Souviens-toi

La semaine passe vite dans cet esprit de kermesse, 24 heures après le début du marathon, à 15 h pile, la compétition s'achève, les vainqueurs sont couronnés et tout le monde retourne à son train train. Ce sera comme ça jusqu'à la fin, en 1982 !

Psst!

Saviez-vous que la Bourse des vainqueurs passe de 5 875$ (1965) à 16 000$ (1981) ?

Et aujourd'hui ?

Vous pouvez maintenant vous imprégner de la culture autochtone grâce à des activités d'immersions à la culture aux abords du Lac St-Louis. Le Centre Sakihikan est un lieu d'échanges et de partage entre les membres des Premières Nations et les visiteurs. Location de salle, promenade autour du lac, pêche, et encore plus. Pour connaître la programmation complète des activités, vous pouvez consultez la page du Centre Sakihikan

  • Recevez toutes nos exclusivités

  • Souhaitez-vous recevoir de l’information sur: