Retour à la liste

Patrick Campeau nous raconte la Haute-Mauricie

Patrick Campeau nous raconte la Haute-Mauricie

Publié le 10 octobre 2017

Une histoire de cœur et d’engouement

J’ai la chance d’être pêcheur professionnel et de vivre de ma passion depuis plus de 32 ans. Au fil du temps, j’ai été couronné champion de pêche de la Belle Province à trois reprises et finaliste à sept reprises sur la scène canadienne. Ce que peu de gens savent, c’est que j’ai effectué mes premières sorties de pêche en tant qu’adulte dans le secteur de la Haute-Mauricie, au Rapide Blanc. C’est là que j’y ai perfectionné mes techniques.   

Aujourd’hui, je parcours le Québec, le Canada et d’autres pays dans le cadre de mes fonctions à titre de chroniqueur de chasse et de pêche pour plusieurs médias. De tous les terrains de jeu visités, c’est celui de la Haute-Mauricie que je préfère avec ses 30 000 km².

Ce magnifique coin de paradis est l’hôte de beaux dorés, de brochets, de truites mouchetées, achigan à petite bouche, de touladis, d’ours, de petits gibiers et d’orignaux. En plus de tout le territoire libre, on y retrouve une soixantaine de pourvoiries, neuf zecs, le super réservoir Gouin avec ses 1 800 km², ainsi que la majestueuse rivière Saint-Maurice et tous ses charmes.

Voulez-vous vraiment savoir pourquoi

Voulez-vous vraiment savoir pourquoi j’adore cette destination située à mi-chemin entre Montréal, Québec, Trois-Rivières et le lac Saint-Jean. La réponse est simple : c’est parce qu’on y retrouve tout ce que mère Nature a de meilleur à offrir.

______________

Patrick Campeau
Professionnel de chasse et de pêche