Retour à la liste

Un paradis de pêche

Un paradis de pêche

Publié le 14 mai 2018

J’adore la belle région de La Tuque et de la Haute-Mauricie pour plusieurs raisons.

En plus d’y avoir fait ma première excursion à titre d’adulte, au Rapide Blanc, j’ai découvert plusieurs secteurs de rêve de ce magnifique territoire poissonneux et giboyeux de 30 000 km². Tout comme moi, vous pourriez vibrer au rythme de vos passions, car on y retrouve une belle diversité piscicole et une abondance d’hôtes accueillants et avenants qui ne demandent pas mieux que de vous faire vivre de belles expériences dans le royaume de Mère Nature.

Imaginez, on y retrouve plus de 60 pourvoiries, neuf zecs, le super réservoir Gouin avec ses 1 800 km², la majestueuse rivière Saint-Maurice et tous ses charmes ainsi qu’un nombre astronomique de plans d’eau de toutes sortes qui abritent de beaux spécimens de dorés, de brochets, de truites mouchetées et de touladis.

Peu de gens réalisent qu’il y a plus de pêcheurs au Canada que de hockeyeurs et de golfeurs combinés. La pêche est donc notre vrai sport national et ce grand territoire de chasse et de pêche, qui propose un potentiel extraordinaire, est situé non loin des grands centres. Il s’agit en fait d’une destination centrale entre Montréal, Québec, Trois-Rivières et le lac Saint-Jean.

Il ne faudrait évidemment pas oublier la chasse. La Tuque est un éden pour l’ours, le petit gibier et même l’orignal, à qui on dédie chaque année un super festival en octobre.

  • Recevez toutes nos exclusivités

  • Souhaitez-vous recevoir de l’information sur: